printEnvoyer à un ami

Historique

En juillet 1991, le Gouvernement luxembourgeois, soucieux du problème du surendettement des ménages au Grand-Duché, met en place une commission interministérielle chargée d’en étudier l’envergure.

Cette commission propose dans son rapport final la mise en place de 4 instruments d’intervention : un service de consultation, une commission nationale d’examen de dossiers de surendettement, un observatoire permanent ainsi que l’organisation de mesures préventives.

En juillet 1992, le Gouvernement se rallie à ces propositions et par la suite la gestion du service de consultation est confiée au comité de coordination des deux oeuvres suivantes qui ont convenu d’en alterner la présidence tous les trois ans :

 

  • La Ligue luxembourgeoise de Prévention et d‘Action médico-sociales, fondée en 1908, dotée d‘une personnalité civile et reconnue d‘utilité publique.
  • la Croix-Rouge Luxembourgeoise, fondée en 1914, est une oeuvre privée avec une personnalité civile reconnue d'utilité publique.

 

En janvier 1993, le comité de coordination des oeuvres précitées institue un comité de gérance composé de représentants des six organisations suivantes :

 

  • Le Ministère de la Famille et de la Solidarité
  • La Croix-Rouge luxembourgeoise
  • La Ligue Luxembourgeoise de Prévention et d‘Action médico-sociales
  • Le Ministère de la Sécurité Sociale
  • L‘Union Luxembourgeoise des Consommateurs
  • La Fédération Caritas

 

Ce comité de gérance a pour mission de mettre en place un Service National de Lutte contre le Surendettement.

En juillet 1993, le Service National de Lutte contre le Surendettement est domicilié au Centre médico-social à Luxembourg-Ville, 38, rue du Laboratoire.

En date du 23 octobre 1996, le service a inauguré son bureau régional d’accueil à Ettelbruck et qui fonctionne tous les mercredis.

En novembre 1996 est conclu un accord de coopération entre le Gouvernement luxembourgeois ( représenté par le Ministère de la Famille ), l’Asbl Inter-Actions Faubourgs, la Croix-Rouge luxembourgeoise et la Ligue Luxembourgeoise de Prévention et d’Action médico-sociales fixant les modalités de coopération au niveau de l’organisation du service national de lutte contre le surendettement.

Avec le vote au Parlement de la loi du 8 décembre 2000 sur le surendettement, le service obtient une base légale et son nom change en Service d’information et de conseil en matière de surendettement.