printEnvoyer à un ami

Détail

Ligue Médico-Sociale: 402 nei Dossiere Surendettement 2011

Journée mondiale contre la tuberculose – 24 mars 2012

«Stop TB in my lifetime »


COMMUNIQUE DE PRESSE

 "STOP TB IN MY LIFETIME"

Une trentaine de cas de tuberculose (TB) est diagnostiquée tous les ans au Luxembourg où cette maladie est contrôlée mais non éradiquée. Cela représente une incidence 1 faible de la maladie (6 cas pour 100.000 habitants par an) sur notre territoire. Cette situation est très enviable comparée à celle de nombreux pays où la tuberculose peut affecter plus de 300 personnes pour 100.00 h. C’est particulièrement le cas du continent du Sud-est asiatique et d’une grande partie de l’Afrique où, en outre, les décès dus à la TB y sont nombreux. La carte du WHO 2 ci-dessous est très démonstrative de la répartition de la maladie sur la planète.

Carte tirée du rapport de l’OMS 2 : Global Tuberculosis Control. WHO, 2011

 

Aussi, comme chaque année, le Partenariat Halte à la Tuberculose relaie ces informations auprès du public. Et pour cette journée mondiale de la Tuberculose 2012, ce focus sur la maladie est résumé  sous la bannière « Stop TB in my lifetime ». Ce slogan se fait l’écho des souhaits exprimés par des personnes du monde entier de ne plus voir aucun décès dû à la TB, d’obtenir un traitement plus rapide et efficace, de disposer de tests diagnostiques simples et accessibles à tous, de mettre au point un vaccin performant et enfin de libérer ce monde du fardeau de cette maladie.

 

Bien que la maladie régresse depuis quelques années grâce aux efforts qui ont été réalisés et aux plans  d’action adoptés, cette évolution est  beaucoup trop lente. Car les objectifs sont, d’ici 2015, de réduire de moitié la prévalence et le nombre de décès par TB  ce qui est encore loin d’être atteint.

En effet la TB pourrait disparaître si l’on s’en donnait suffisamment les moyens, notamment pour aider les pays à faibles revenus à lutter contre ce fléau.

 

1   nombre de nouveau cas par an pour 100.000 habitants

2   World Health Organisation / Organisation Mondiale de la Santé

 

 

Pour y arriver des actions simultanées sont indispensables.

 

  • Permettre un accès universel aux soins de la tuberculose et en particulier aux enfants qui lui paient un lourd tribut. Cela signifie la nécessité de former des personnes qualifiées et leur permettre d’atteindre les malades en tout lieu du globe pour leur fournir des soins adaptés.

·         Assurer le dépistage TB de toutes personnes infectées par le virus VIH/Sida car elles sont beaucoup plus vulnérables vis-à-vis de la tuberculose. Dès lors, s’il y a lieu, les malades dépistés bénéficieraient d’un traitement curateur précoce et les personnes contaminées (et non malades) d’un traitement préventif.

 

  • Lutter contre la résistance aux médicaments grâce à la provision, pour les malades porteurs de bacilles multi-résistants, de médicaments spécifiques et coûteux. C’est aussi, chez tous les malades atteints de TB commune,  empêcher l’émergence de bacilles résistants en s’assurant que le traitement standard est adapté, correctement pris, prolongé et complet. Cet objectif requiert donc l’accès de tous aux soins, un personnel compétent, un approvisionnement suffisant en médicaments adaptés et une organisation du système de soin sans faille.

·         Encourager les efforts de la recherche médicale et pharmaceutique dans plusieurs domaines.

En matière de diagnostic de la maladie, de nouveaux tests rapides et performants ont été développés. Les rendre pratiques, faciles d’usage sur le terrain et accessibles (coût et logistique) aux centres de soins de première ligne de toutes les régions du  monde sont des impératifs.

S’agissant des tuberculoses multi-résistantes quelques nouveaux médicaments beaucoup plus actifs sont actuellement testés ou utilisés. En développer d’autres et financer leur mise à disposition en particulier dans les pays pauvres où ces formes de la maladie sévissent le plus sont des critères essentiels.

Favoriser le développement rapide de plusieurs candidats-vaccins, plus efficaces et plus sûrs, destinés à protéger les populations exposées au bacille de la TB,  

 

  • Encourager et renforcer des partenariats nouveaux entre le secteur public, privé, celui de l’entreprise et la société civile pour trouver des modalités nouvelles d’intervention sur tous les points cités précédemment et pour stimuler leur financement.

 

Zéro décès par tuberculose et l’éradication de cette maladie sont des objectifs prioritaires. Ces derniers sont  du domaine du possible si l’on s’en donne les moyens. Impliquée depuis plus de cents ans dans la lutte contre la tuberculose, la Ligue médico-sociale soutient avec force et détermination cette campagne 2012  « Stop TB in my lifetime » et agira dans ce but comme elle l’a toujours fait.

 

 

Les activités de « Lutte contre les maladies respiratoires et la tuberculose » de la Ligue médico-sociale en 2011

 

- 20412    consultations

-  8744       tests cutanés tuberculiniques effectués

-  6793       radiographies du thorax réalisées

-        34       cas de TB déclarés auprès de ses services

-     830       infections tuberculeuses latentes (infection sans aucun signe d’activité

                   de la maladie) répertoriées.

 

21-23, rue Henri VII
L-1725 Luxembourg
e-mail : ligue@ligue.lu
www.ligue.lu