printEnvoyer à un ami

Détail

18.12.2013 Avoid the debt trap this Christmas

29.01.2014 En route... vers la banqueroute?


Communiqué de presse à l'occasion du
"Salon de l'automobile 2014"

 

Tous les ans, bon nombre de nos concitoyens s’apprêtent à acheter une nouvelle voiture à l’occasion du Salon de l’Automobile. Souvent ils prennent recours à un crédit à la consommation pour financer cette acquisition.

 

Ces crédits sont souvent offerts directement par les concessionnaires des marques automobiles et de nos jours même par les compagnies d’assurance. Dans bon nombre de cas, il échappe cependant au consommateur que ces crédits sont souscrits avec des instituts financiers établis en Belgique et non au Luxembourg.

 

La moitié de la clientèle du SICS-Ligue a contracté au moins un emprunt à l’étranger, presque exclusivement en Belgique.

 

Il ressort d’une étude (PSELL-3/2008) du CEPS/INSTEAD que 61% de nos concitoyens ont contracté un emprunt au moins et que 64 % des crédits à la consommation sont effectués pour acquérir une voiture ou moto.

 

L’achat à crédit d’un véhicule constitue donc un acte important du point de vue de l’équilibre budgétaire et doit en conséquence être réalisé de façon réfléchie et responsable afin que le plaisir que peut procurer cet achat ne se termine pas en cauchemar ce qui est d’autant plus vrai dans le cadre de la crise économique actuelle. Consommer = d-é-c-i-d-e-r !

 

Avant l’acquisition d’une voiture, le futur propriétaire devrait donc se demander si cet achat à crédit ne lui causera pas des problèmes financiers qui peuvent mener à une situation de surendettement et il devrait se poser, entre autres, les questions suivantes :

 

-          Est-ce le bon moment, d’un point de vue financier, pour faire l’acquisition d’une voiture et à quel besoin doit répondre cette voiture ?

 

-          Occasion ou voiture neuve ?

 

-          Puis-je avoir recours à mon épargne pour financer, du moins partiellement, cet achat ?

 

-          Quelles sont mes autres charges mensuelles et/ou périodiques ?

 

-          Quel est le montant exact des mensualités en capital et en intérêts à rembourser ?

 

-          Suis-je à même de payer pendant toute la durée du prêt les mensualités à leur échéance en tenant compte d’éventuels imprévus qui pourraient me causer des dépenses supplémentaires soit diminuer mon revenu mensuel ?

 

-          Quel est l’établissement de crédit qui offre le taux annuel effectif global le plus avantageux ?

 

-          Est-ce que je vais signer un contrat de prêt auprès d’une institution luxembourgeoise ou étrangère et quel est alors le taux annuel effectif global appliqué ?

 

-          Quel est le montant de la prime d’assurance (p.ex. responsabilité civile et assurance casco) relatif à cette acquisition et qui viendra alourdir mon budget annuel ? ( cf. assurance casco )

 

-          En cas de publicité renseignant un taux d’intérêt à 0%, est-ce que ce taux est réellement appliqué ou ne sert-il qu’à attirer de potentiels clients ?

 

La voiture étant devenue dans notre société de consommation un objet de statut social servant à compenser toutes sortes de malheurs et de limitations, la décision d’achat relève souvent plutôt d’une envie que d’un besoin ou comme le disait Walter Slezak « Beaucoup de gens utilisent l’argent qu’ils ne possèdent pas, pour l’achat de biens dont ils n’ont pas besoin, afin de se profiler auprès de gens qu’ils n’aiment pas. »

 

CONSOMMER = D-E-C-I-D-ER, réfléchissez avant de signer un contrat !

 

Pour toutes informations complémentaires, n’hésitez pas à contacter le :

 

Service d’Information et de Conseil en matière de Surendettement

2, rue G.C. Marshall

L-2181 Luxembourg