printEnvoyer à un ami

Détail

20.04.2018 Rapport d'activité 2017

31.05.2018 Journée mondiale sans tabac du 31 mai 2018


Journée mondiale sans tabac du 31 mai 2018

« Tabac et Cardiopathies »

 

Le 31 mai est traditionnellement la date de la « journée mondiale sans tabac » sous l’égide de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et de ses partenaires, dont la thématique cette année est : « Tabac et Cardiopathies ».

Ce jeudi est l’occasion de rappeler, qu’en plus des poumons, le cœur et les vaisseaux souffrent également des effets de cette dépendance : maladies coronariennes et infarctus du myocarde, accidents vasculaires cérébraux (AVC) et maladies vasculaires périphériques (artérite des membres inférieurs).

Le lien entre la consommation de tabac et les cardiopathies et autres maladies cardiovasculaires, y compris les AVC, est parfaitement bien établi et ces différentes pathologies regroupées constituent la principale cause de décès dans le monde.

Ainsi le risque d’infarctus du myocarde est proportionnel à la consommation tabagique, en moyenne multiplié par 3 par rapport à un non-fumeur et ceci quel que soit le type de tabagisme (cigarettes avec ou sans filtre, pipe …).

Une consommation régulière de tabac multiplie par 2 les risques d’AVC par rapport à un non-fumeur et le tabac est par ailleurs le responsable essentiel des AVC des sujets les plus jeunes.

La consommation régulière de tabac joue un rôle déterminant dans l’artérite des membres inférieurs et la survenue d’anévrisme de l’aorte abdominale.

Au total, qu’il soit actif ou passif, le tabagisme est donc particulièrement délétère pour le système cardio-vasculaire et représente un facteur de risque majeur.

Le tabac est ainsi la première cause de décès évitables et prématurés : il tue la moitié de ceux qui en consomment, principalement par maladies cardio-vasculaires, cancers et broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO).

Au niveau mondial, ce fléau est à l’origine de plus de 7 millions de décès chaque année, dont 900.000 non-fumeurs involontairement exposés à la fumée (tabagisme passif). A l’échelle du Luxembourg, les maladies liées au tabagisme entraînent environ 1.000 morts par an et plus de 80 personnes par an meurent suite au tabagisme passif.

Facteur de risque comportemental s’accompagnant d’une forte dépendance, ce qui rend sa prise en charge souvent difficile, le tabagisme représente un défi essentiel de prévention.

Aussi l’OMS a élaboré le programme MPOWER au sein d’une convention cadre à laquelle, aujourd'hui, 180 pays représentant environ 90% de la population mondiale ont adhéré.

En clair que signifie MPOWER ? 

Il s’agit d’un ensemble de mesures à savoir :

 

Monitor :     surveiller la consommation de tabac et les politiques de prévention.

Protect :     protéger les populations contre la fumée de tabac (interdiction totale de fumer dans les espaces publics, les lieux de travail, les transports publics, etc.).

Offer :         offrir un soutien gratuit à ceux qui veulent arrêter de fumer.

Warn :        mettre en garde contre les méfaits du tabagisme (campagnes médiatiques à l’attention du grand public).

Enforce :    interdiction totale de la publicité en faveur du tabac.

Raise :       augmenter les taxes sur le tabac afin d’en diminuer la consommation.

 

Encourager les pays à renforcer la mise en œuvre de ces mesures de lutte antitabac qui ont fait leur preuve, sensibiliser davantage le grand public à l'impact de la consommation de tabac et au tabagisme passif sur le risque cardiovasculaire sont les objectifs de cette campagne 2018 à laquelle la Ligue Médico-Sociale, impliquée de longue date dans la prévention du tabagisme, apporte toute sa contribution et son soutien.